AccueilCulture sport

Le grand n'importe des réseaux sociaux : 15e journée de Ligue 1

Publié le

par Abdallah Soidri

"Pape Gueye, nouveau Yaya Touré mon petit pote".

Après la victoire de Lille contre Dijon, le PSG, Lyon et Marseille se devaient de gagner. On commence par les Sudistes, qui étaient à Rennes pour tenter de décrocher une 7e victoire consécutive. Un joueur va se distinguer lors en première période, le milieu de terrain marseillais Pape Gueye, brillant et auteur de l'ouverture du score.

Quelques minutes après son but, le jeune milieu de terrain est expulsé par l'arbitre pour un second carton jaune suite à un coup de coude involontaire sur M'Baye Niang. Le peuple marseillais fulmine.

Réduits à 10, André Villas-Boas décide de bétonner pour garder son maigre avantage, mais finit par céder deux fois en 20 minutes pour subir sa première défaite depuis septembre.

Dans le même temps, Lyon recevait la belle équipe brestoise, dans une affiche qui avait tout du match piège. Et cela se confirme par l'ouverture du score des Bretons, sur un but contre son camp du gardien Lopes.

Les Rhodaniens égalisent sur un pénalty transformé par Memphis Depay, puis passent devant grâce à Maxwel Cornet.

Dans les arrêts de jeu, Anthony Lopes loupe sa sortie et concède un pénalty. Le portier portugais l'arrête, mais la joie des joueurs de Rudi Garcia est de courte durée, l'arbitre indiquant qu'il doit être retiré. Cette fois, le tireur brestois le transforme et arrache l'égalisation.

Au Parc, le PSG recevait Lorient. Une rencontre a priori facile pour les Parisiens, qui vont pourtant éprouver toutes les peines du monde à faire la différence.

Il faut attendre le début de la seconde période et l'expulsion de Gravillon suivi d'un pénalty pour voir Paris et Mbappé (avec sa nouvelle coupe) ouvrir le score. En supériorité numérique, le club de la capitale va logiquement doubler le score par Kean et s'imposer 2-0.

À voir aussi sur sports :