AccueilCulture sport

Le champion de boxe Manny Pacquiao est candidat à la présidence des Philippines

Publié le

par Nina Iseni

Stephen R. Sylvanie-USA TODAY Sports

"Je suis un combattant, et je serai toujours un combattant, sur le ring comme à l’extérieur."

C’est loin d’être la première fois que des sportifs de haut niveau se reconvertissent dans la politique. On se souvient évidemment de la nomination de David Douillet, ancien judoka, en tant que ministre des Sports sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Dans la même lignée, le légendaire Pelé avait eu une brève carrière au sein du ministère des Sports brésilien et avait d’ailleurs fait passer une loi à son nom, qui donnait aux joueurs de football une plus grande liberté dans leurs transferts. Enfin, George Weah, ballon d’or 1995 et ancien joueur de football de renom (au PSG et à l’OM, en autres), était devenu président de la République du Liberia.

De son côté, Manny Pacquiao, champion de boxe philippin et le seul boxeur à avoir remporté des titres dans huit catégories différentes, vient d’annoncer sa candidature à la présidence des Philippines, rapporte la BBC.

Sénateur depuis 2016, le boxeur a annoncé sa candidature sous l’égide du PDP-Laban (le Parti démocrate philippin). Malgré de nombreuses critiques à son encontre, notamment pour des propos homophobes en 2016, Pacquiao reste extrêmement populaire et est considéré comme un héros national dans son pays natal. Pacquiao a donc accepté sa nomination en expliquant : "Je suis un combattant, et je serai toujours un combattant, sur le ring comme à l’extérieur."

Même s’il est encore trop tôt pour évaluer ses chances de réussite, le boxeur a déjà prévenu qu’il souhaitait "lutter contre la corruption et la pauvreté dans son pays", explique la BBC.

À voir aussi sur sports :