AccueilCulture sport

La dernière pub virale de Nike racontée par un membre de l'équipe de tournage

Publié le

par Konbini Sports

© Nike

Une vidéo réalisée en seulement 5 jours de tournage.

Nike a frappé fort avec son nouveau spot publicitaire "You can't stop us". Depuis sa sortie le 30 juillet dernier, la vidéo compte, au moment où nous écrivons ces lignes, 45 millions de vues sur YouTube et 39 millions sur Twitter. Des chiffres colossaux pour une pub qui ne fait la promotion d'aucun article. Mais un succès qui s'explique en partie par la réalisation minutieusement chorégraphiée du spot où, sur un écran partagé à la verticale, les mouvements de la partie gauche sont parfaitement raccords avec ceux à droite.

Pour connaître les dessous de cette vidéo mêlant images d'archives et séquences tournées pour l'occasion, le média News Shooter a donné la parole à Logan Triplett, le directeur de la photographie de la dernière campagne Nike. Durant cet entretien de 28 minutes, il raconte comment lui et son équipe ont dû faire preuve d'une grande méticulosité pour que les plans filmés coïncident à la perfection avec ceux déjà en boîte. Et tout ça en seulement 5 jours de tournage.

Voir cette publication sur Instagram

Some full frames from the latest @nike spot with @o_hud . Here are some things that didn’t make it, and some frames before comps. We shot on Alexa LF and @masterbuilt_lenses. My DIT @hooksster created a custom frame for us where we could line up comps through VTR. Although a lot of the more complicated shots didn’t make the final cut, each shot was so painstaking, as we had to line things up with the archival footage in such a way that we knew we had enough there for post to do their work. The goal was to do as much in camera as possible. I think the most challenging part for myself and my crew was that we had to nail the height and focal lengths of the archival footage without truly knowing what those specs were. I ended up doing a ton of research on where cameras would be in cricket games, Olympic swimming, etc. on top of that, we had to create a look that complimented the footage and not stray too far from it. We quickly realized that we could put frames and stands on the side of the frame that we didn’t need to keep, this allowed us to dress only one side, and get our lighting much closer than normal. I remember that we often would get stumped on a shot that we thought would be easy. There were NO easy shots. @o_hud has this attention to detail that I’ve rarely seen. Plus he is a gem of a human being and a fellow skateboarder. Thanks @pulsefilms for having me  Much love to my crew.

Une publication partagée par Logan Triplett (@logan_triplett) le

Les images d'archives sont celles qui ont donné le plus de fil à retordre pour Triplett et son équipe. Ils ont dû déterminer avec exactitude la position des caméras et les focales utilisées sur plusieurs événements sportifs pour faire concorder leurs plans. Des heures de recherche, raconte le directeur de la photographie. Et vu le résultat final, on ne s'avance pas trop en disant que c'est une réussite.

À voir aussi sur sports :