AccueilCompétition

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Atalanta-PSG

Publié le

par Lucie Bacon

"Neymar ce soir, c’est Maradona dans le jeu, mais Dugarry devant les buts."

Le PSG avait rendez-vous avec son histoire ce mercredi soir, le jour de ses 50 ans, en quart de finale de Ligue des champions. Pour pouvoir se hisser dans le dernier carré de la compétition, le club de la capitale devait venir à bout de la surprenante Atalanta Bergame. 

Que ce fut dur pour les Parisiens ! La première période est très brouillonne et si Neymar mène la danse quasi seul dans le jeu, c’est beaucoup plus compliqué pour lui devant le but…

Icardi est, quant à lui, complètement transparent…

Les Parisiens subissent le rythme des Italiens, qui marquent par l’intermédiaire de Pasalic à la demi-heure de jeu.

Le PSG doit montrer un tout autre visage en seconde période pour continuer à rêver. Tuchel l’a forcément compris et décide de dynamiter le rythme en faisant entrer Mbappé. Le PSG est alors transformé, la Dea recule, Paris impose enfin sa patte.

Si tous les supporters retiennent leur souffle, mi-dépités, mi-confiants malgré tout, il faut attendre la 90e pour y croire encore. Servi par Neymar, Marquinhos égalise.

Et le héros du match s’appelle Choupo-Moting. Alors qu’on filait droit vers la prolongation, le Camerounais, déjà impliqué 3 minutes plus tôt sur l’avant-dernière passe, marque le but de la libération sur un centre de Mbappé.

Le PSG respire, il est en demi-finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 25 ans. 

À voir aussi sur sports :