© Photo by MB Media/Getty Images

En Roumanie, le président d'un club reproche à ses joueurs de trop faire l'amour

C'est l'excuse trouvée pour justifier la série de 3 matches sans victoire de son équipe.

En Roumanie, le FCSB (anciennement Steaua Bucarest) n’a plus son lustre d’antan. Cette saison, le club, champion d’Europe en 1986, est à la peine en championnat et pointe à la 4e place, à 8 points du leader, le CFR Cluj. Il reste par ailleurs sur une série de 3 matches sans victoire. Pour le président du club, Gigi Becali, la raison des contre-performances récentes de son équipe est toute trouvée : ses joueurs font trop l’amour.

Publicité

"Mes joueurs font trop souvent l’amour avec leur copine, c’est pourquoi ils ne jouent pas très bien au football ces derniers temps", a justifié l’homme fort du club aux médias locaux après le dernier match du FCSB, rapporte L’Équipe. Tout le contraire du comportement des joueurs de Cluj, actuel leader du championnat, dont Gigi Becali prétend qu’ils n’ont "des relations sexuelles qu’une fois par semaine".

Des propos qui vont à l’encontre de la vision de Pep Guardiola, favorable à la pratique sexuelle — "il est impossible de produire du bon football si vous n’avez pas de relation sexuelle avec votre partenaire", avait-il déclaré en 2016 —, et des propos d’Emmanuel Imorou, ancien joueur du SM Caen, qui nous avait confié être un partisan du libre arbitre : "Tant que t’as pas l’impression que ça influe sur tes performances, fais-le."

Par Abdallah Soidri, publié le 25/02/2020