AccueilCulture sport

En écoute : la playlist pour supporter ton équipe en Ligue des champions

Publié le

par Roch Serpagli

© Insta DJ Snake

16 équipes, 16 morceaux, 1 trophée, 1 playlist : prêt pour le tour final de la Ligue des champions 2021 ?

Cette semaine, la Ligue des champions reprend ses droits pour son sprint final. Seize équipes sont encore en lice pour s’affronter en match aller-retour jusqu’à la finale prévue à Istanbul le 29 mai. L’occasion de faire le tour des qualifiés avec l’hymne parfait pour les supporters de chaque club.

Bayern Munich

Back to back se traduit littéralement par "dos à dos". L’expression est également utilisée en NBA lorsqu’une équipe remporte le titre deux saisons consécutives. Une idée qui doit trotter dans la tête des joueurs du Bayern Munich à l’heure de remettre en jeu le précieux trophée acquis à Lisbonne. "Back to Back" est également le nom du morceau dans lequel Drake réglait ses comptes avec Meek Mill. Un son qui donne donc bien envie d’en finir avec son adversaire.

Real Madrid

Malmené lors de la phase de poule, le recordman de victoires dans l’épreuve est loin d’être le favori cette année. C’est pourtant dos au mur que les équipes de Zidane ont su se sublimer pour soulever trois Ligues des champions consécutives. Sans CR7, c’est toute la magie de Zizou qui va devoir opérer, alors qu’il projetterait de mettre fin à son aventure à la Maison-Blanche cet été. Bref, "la vie de Zidane".

Manchester City

Quoi de mieux pour cette équipe qui a toujours manqué de ce souffle d’âme supplémentaire pour franchir le cap des demi-finales qu’un bon hymne de Young Jeezy ? "I Put On (for My City)" a l’avantage de fonctionner dans toutes les villes du monde. C’est ce qui a d’ailleurs fait le succès de ce morceau qui donne toujours autant envie de s’arracher pour représenter sa city. Ici, on a faible pour la version avec Jay-Z.

Liverpool

Au pays du" You’ll Never Walk Alone", on ne manque jamais de chants pour célébrer les Reds. Mais ce qu’il manque actuellement aux hommes de Klopp, c’est la ferveur d’Anfield. Depuis que les matchs à huis clos sont devenus la norme, les statistiques à domicile de Liverpool ont chuté. Le meilleur remède serait de balancer dans le stade un morceau de Gambino : la plupart des refrains du rappeur marseillais sont dignes des chants de supporters les plus bouillants d’Argentine.

Chelsea

Revanchard contre son ancienne équipe qu’il rêve sûrement de croiser, et vierge en victoire finale malgré 11 participations, Thiago Silva est l’homme qui doit porter Chelsea sur le toit de l’Europe. Cela tombe bien : le chouchou de Thomas Tuchel a déjà son hymne. En 2016, les Londoniens Dave et AJ Tracey sortaient ce banger au nom du capitaine parisien. Un hit bien pêchu, surtout quand on se mate la mythique version live avec ce fan monté sur scène pour aussi bien rapper que les artistes originaux.

Borussia Dortmund

Parce que quand JuL fait un son avec le nom de ton club dedans, tu en fais forcément son hymne.

Juventus

À 43 ans, c’est probablement la dernière chance pour Buffon de soulever la LDC. Bon, on a dit pareil en 2018 quand il s'est fait sortir par un penalty de CR7 et en 2019 quand il a participé au naufrage parisien face à Manchester United. Cet été, c’est depuis le banc qu’il a vu les siens se faire éliminer par les joueurs du sorcier Rudi Garcia. Cette saison, Gigi a déjà joué un match européen, s’assurant la médaille étoilée si la Juventus arrête de perdre ses finales européennes.

Paris Saint-Germain

Cela devait être son match, son hymne qui résonne dans les couloirs du Camp Nou. Neymar devait être de retour chez son ex pour lui jouer un mauvais tour. Mais ses adducteurs en ont décidé autrement : c’est donc sur le génie préféré de Stéphane Guy que les supporters parisiens vont devoir miser. Un peu comme le rappeur bulgare Fyre.

Atlético de Madrid

11 février : le gouvernement espagnol prolonge jusqu’au 2 mars l’interdiction des voyageurs en provenance du Royaume-Uni. Conséquence, l’Atletico ne peut pas recevoir Chelsea à Madrid et devra jouer… à Bucarest. Du coup, un bon O-Zone va-t-il transcender les Colchoneros ou juste rendre Diego Simeone un peu plus nerveux ?

Borussia Mönchengladbach

Honnêtement, il y a beaucoup de fans du Borussia M’Gladbach en France ? Il doit au moins y en avoir dans la famille Thuram pour soutenir le compère d’attaque d’Alassane Pléa. Il doit aussi y avoir Maly. Vous avez peut-être vu ce jeune rappeur freestyler dans vos fils d’actualité ces derniers mois mais il existe également sur YouTube, où il cumule les millions de vues en se comparant au fils de Lilian.

FC Porto

Si vous pensiez qu’on ne trouverait pas une collaboration entre un obscur rappeur marseillais et un non plus célèbre artiste portugais pour rapper un morceau qui s’appelle "Porto" dans lequel sont cités Rui Barros, Deco et Mario Jardel pour l’équipementier de l’OM, vous vous trompez.

Atalanta

À une lettre près, l’Atalanta aurait pu s’appeler comme la capitale mondiale du rap depuis une décennie. Mais Bergame est plus connue pour son 11 qui secoue l’Italie ces dernières saisons que pour sa musique. On a donc choisi un morceau où un joueur des Orobici est mis à l’honneur. Dans son album plein de références à des joueurs de foot, Freeze Corleone sort notamment : "Devant la cage, grosse frappe comme Iličić". Un atout dont les Nord-Italiens ont dû se priver cet été et qui serait bien inspiré de signer sa résurrection face au Real Madrid.

Séville FC

Bon, déjà le titre du son ressemble clairement à celui d’une tactique d’une équipe de Liga BBVA. Le FC Séville va-t-il devoir jouer le taki-taki ? Oui, car le club andalou et DJ Snake ont un ennemi commun : le Borussia Dortmund. Le futur adversaire des rouge et blanc a un lourd passif de clash via Twitter avec le DJ qui a un background, qui sera surement le premier à fêter une qualification des coéquipiers de Jules Koundé.

SS Lazio

"T’es numéro 1 donc j’n’ai pas l’choix /J’vais attendre que le soleil soit assez haut dans le ciel, que tous me voient tuer le roi". L’énergie de Kaaris en 2013-2014 est exactement celle dont vont avoir besoin les Laziales à l’heure d’affronter les champions en titre munichois.

FC Barcelone

Quelque chose nous dit qu’ils vont être nombreux les supporters du FC Barcelone dans le sud de la France en ce mois de février. Les Catalans peuvent s’inspirer du hold-up en bande organisée d’un soir de septembre au Parc des Princes. Et puis comme sur la compilation des rappeurs marseillais, les Barcelonais composent avec des jeunes, des vieux, des génies et des moins bons, le tout porté par Lionel "JuL" Messi.

RB Leipzig

Comme Rim’K, AP, Mokobé et DJ Mehdi (REP) en 1999, les joueurs du RB Leipzig sont jeunes et ambitieux. On ne sait pas s’ils seront assez vicieux et surtout talentueux pour aller loin dans la compétition mais ça ne fait jamais de mal de s’écouter ce classique du rap français.

À voir aussi sur sports :