AccueilCulture sport

Clémentine de Koh-Lanta : "Je ne regrette pas l’alliance des filles"

Publié le

par Lucie Bacon

©A.ISSOCK/ALP/TF1

"Ugo, c’est mon coup de cœur de l’aventure."

Konbini Sports ⎪ Tout d’abord, comment tu vas ? Il paraît que tu es en vadrouille…

Clémentine ⎪ Ça va plutôt bien, je suis en vacances avec mon mec, mon chien et mon van, en Bretagne.

Qu’est-ce que ça fait d’avoir été choisie pour participer à l’émission "All-Stars" de Koh-Lanta ?

Beaucoup de fierté forcément, c’était fou de me dire que je faisais partie des légendes, c’est hyper flatteur et je ressentais beaucoup d’excitation.

Tu te doutais un petit peu du casting qu’il y aurait sur place ? Vous en avez parlé entre vous avant de partir ?

Je n’ai vraiment parlé à personne, je n’ai même pas dit à mes meilleures copines de Koh-Lanta que je repartais. Pour le casting, je ne m’étais pas renseignée, je me doutais que certains allaient y être. Sur place, j’ai vraiment été surprise du casting, ils n’avaient pris que des machines de guerre donc je me suis doutée que toutes les épreuves allaient être hyper serrées, qu’il n’y en aurait pas un qui allait lâcher.

Quel est ton sentiment sur cette saison de Koh-Lanta, qui était ta troisième ? As-tu des regrets par exemple ?

Je suis mitigée. Je n’ai aucun regret, j’ai assumé tous mes choix et je ne regrette pas l’alliance des filles. Je ne suis pas non plus hyper fière de moi, j’aurais pu être plus douée dans les épreuves, j’aurais aimé avoir un parcours beaucoup plus long. Mais c’était quand même les vingt ans, c’était fou de vivre ça à Tahiti, dans ces conditions, avec les meilleurs. Et moi j’adore ça, j’aime trop Koh-Lanta, c’est mon truc, même la survie j’adore, alors qu’au début ça me gonflait ! [Rires.]

Qu’est-ce qui t’a manqué, tu penses ?

J’ai encore du mal à le dire. Je n’ai pas été la plus nulle dans les épreuves… J’ai peut-être manqué de stratégie, j’aurais peut-être dû m’allier aux garçons à un moment pour sauver ma peau.

"Si j’avais envie d’éliminer quelqu’un, c’était Alix, pas Coumba"

La dernière séquence qu’on a vue de toi, c’est quand tu vides ton sac sur Coumba, après ton élimination face à Clémence et Ugo, les bannis. Cette tirade était préméditée ? Tu la mènes un peu à l’élimination en parlant de cette stratégie des filles devant les deux ambassadeurs.

Je préparais mon discours depuis que je suis sur l’île des bannis, mais je voulais plus l’axer sur Alix et Alexandra, car je voulais être en face d’elles, c’est à elles que j’avais des choses à dire. Sur le coup, j’étais hyper blessée et déçue qu’on nous accuse, Clémence, Candice et moi, d’être à l’origine de cette alliance et de ce souhait d’éliminer les plus forts. Ça m’a fait énormément de peine, alors que j’avais dit que je ne voulais pas forcément éliminer Claude, par exemple.

Je voulais vraiment rétablir la vérité, j’ai donc dit que c’était Coumba à l’origine de ça, je ne voulais pas qu’on ait une fausse idée de nous. Sur le coup, je n’avais aucune envie d’influencer les ambassadeurs sur leur choix, en aucun cas c’était une stratégie de vouloir faire éliminer Coumba. Si j’avais envie d’éliminer quelqu’un, c’était Alix, pas Coumba. Rétablir une vérité oui, mais pas éliminer.

Tu as toujours été une candidate très critiquée sur les réseaux. Le fait que tu te sois cette fois confiée sur Coumba t’a fait gagner en sympathie, tu t’en es aperçu ?

C’est vrai que j’ai toujours ignoré les commentaires, mais je n’ai jamais oublié non plus. Je ne suis pas rentrée dans ces jeux-là, je sais qui je suis et j’ai toujours assumé. Quand j’avais quelque chose à dire, je l’ai toujours dit. D’ailleurs, cette année c’est à l’inverse moi qui me suis pris des trahisons, les internautes sont donc plus allés dans mon sens. J’en suis satisfaite, mais c’est un peu triste de voir à quel point les internautes sont des girouettes : un jour, ils m’aiment et un jour, ils me détestent. Mettez de l’eau dans votre vin, c’est un jeu.

Tu en as pensé quoi du fait d’avoir séparé filles et garçons au début et de l’influence que ça a eu ensuite sur le jeu ?

J’ai adoré me retrouver entre nanas au début. Je me suis mieux sentie chez les filles que dans l’équipe mixte, c’était plus vrai, on s’entendait toutes bien. Ensuite, bien sûr, ça a beaucoup influencé les stratégies des deux côtés, ça a pu jouer sur certaines amitiés qui avaient été construites grâce à d’autres Koh-Lanta. Ça a mis un peu le bazar, j’ai trouvé ça plutôt cool.

De toute façon, le jeu a été fait pour que ça pète dans tous les sens, certain(e)s ont plus d’alliés que d’autres, certain(e)s ont fait 18 Koh-Lanta, ils connaissent tout le monde. On sait que Sam ne votera jamais Tehe par exemple, personne ne votera contre Claude et Laurent. Ce ne sont pas mes alliés non plus, mais je n’avais pas pour autant envie de voter contre eux.

"Jade m’a vraiment impressionnée"

Quelle a été ta plus belle rencontre sur l’aventure ?

C’est Ugo sur l’île des bannis. J’ai passé une grosse semaine avec lui sur l’île, ça a été un régal. On a vécu cette expérience très difficile de la plus belle des manières, c’est quelqu’un de simple, sain, adorable, hyper fort. Vraiment mon coup de cœur de l’aventure.

C’est comment, d’ailleurs, l’île des bannis ?

C’est très dur et long psychologiquement, on ne mangeait rien. On n’a même pas les jeux pour nous distraire, on restait trois jours sans épreuve, on ne s’en rend pas compte mais tu tournes très vite en rond. Et c’est dur à deux de faire tourner un camp. Mais grâce à Ugo, l’ambiance était hyper saine.

D’autres candidats t’ont surprise ou déçue ?

De façon générale, les garçons ont été une belle surprise. Sans l’alliance des filles, je me serais mieux entendu avec Tehe, Namadia et Laurent. Je préférais leur simplicité et leur sincérité. Dommage qu’il y ait eu la stratégie, je suis à la fois déçue et contente de les avoir rencontrés.

Jade faisait partie des aventurières que j’admirais, j’avais des souvenirs assez incroyables. Et je l’ai adorée, elle a des valeurs de ouf, elle est franche, droite, hyper combative dans les épreuves. Elle m’a vraiment impressionnée, c’est aussi une très belle rencontre.

Prête pour une quatrième ?

Non, c’est bon j’ai eu ma dose. Mais bon, à la fois, j’aime tellement ça qu’il ne faudrait pas trop me titiller… [Rires.]

À voir aussi sur sports :