AccueilCulture sport

Cinq bonnes raisons de regarder la saison 3 de Formula 1 : pilotes de leur destin

Publié le

par Lucie Bacon

© Netflix

Avec du Gasly, du Grosjean et du Lewis inspirant.

Warning : même si vous connaissez l’issue de la saison 2020 de Formule 1, cet article spoile (un peu) la narration de la saison 3 de Pilotes de leur destin.

La saison 3 de Formula 1 : pilotes de leur destin est attendue comme le Messie par les amateurs de sport auto, mais aussi par ceux qui ne s’intéressent à la F1 que depuis peu, notamment grâce à Netflix. Nous avons eu la chance de la voir en avant-première. Autant vous dire qu’on a eu quelques frayeurs.

Oui, nous sommes chauvins chez Konbini sports. Alors, après la saison 2020, on voulait voir et revoir les images de la victoire de Gasly à Monza. Quand on a vu le 4e épisode, tourné chez Ferrari (Netflix consacre, grosso modo, un épisode à une ou deux écuries) lors du GP de Monza et constaté qu’aucune image ne montrait le sacre de Gasly, on a ronchonné. Donc on a pris notre mal en patience et attendu encore un peu. Ça valait le coup.

Alors, même si on a dû attendre quelques épisodes avant de véritablement kiffer cette saison 3, on vous a listé cinq bonnes raisons de se plonger dans les dix séquences de Drive to Survive.

#1 - La renaissance de Pierre Gasly

L’année dernière, pendant la saison 2, on avait souffert avec Pierre Gasly lors de sa rétrogradation de Red Bull à Toro Rosso. Cette fois, on célèbre avec lui. On a trépigné d’impatience pendant cinq épisodes pour voir le pilote français dans ses œuvres et l’épisode 6, mettant en scène sa supposée concurrence avec Albon, qui l’a remplacé chez Red Bull, ne nous a pas déçus.

Si l’on suit également les manœuvres en coulisses chez Red Bull (forcément mises en scène par Netflix pour créer une guerre entre deux écuries pourtant sœurs) pour savoir si oui ou non ils récupéreront Gasly, on préfère quand même profiter encore et encore des images de Monza, dont on ne se lassera jamais vraiment.

#2 - Les tourments techniques de Renault ou Racing Point

Ceux qui aiment la technique et la tactique seront servis. Deux épisodes mettent en scène le tournis que donne Racing Point à ses concurrents, avec cette supposée triche sur les écopes de frein avec Mercedes. Des éléments qui, pendant la saison, n’ont pas dû interpeller le grand public, mais celui-ci pourra se rattraper à ce sujet au moment de suivre une écurie Renault dégoûtée de la situation et une équipe Racing Point plutôt sereine.

#3 - Le mercato F1 2020-2021

Là encore, ceux qui ne lisent pas la presse spécialisée seront ravis. Car en cours de saison 2020, s’est joué le mercato de la saison 2021, que l’on vous résume d’ailleurs ici. Sont donc nettement racontées les coulisses de ces tractations, des bromances au sein des écuries aux accrochages sur le circuit, des espoirs des novices au cynisme des plus anciens sur leurs situations.

Plus globalement, ce qui fait la spécificité de cette série, depuis ses débuts, c’est l’immersion quasi totale qu’elle propose dans les paddocks : si les fans de F1 ont l’habitude de voir ce qu’il se passe sur les circuits pendant les courses, Netflix vient contrebalancer tout ça en racontant ce qui se cache derrière les victoires, les défaites, les déceptions. S’il nous est évidemment impossible de connaître tous les tenants et aboutissants de chaque histoire et chaque tractation, assister à ce qu’il se passe en coulisses, côté décisionnel ou côté technique, est toujours une énorme plus-value que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

#4 - Le miracle Grosjean

Là encore, on a déjà vu et revu les images de l’accident dramatique de Romain Grosjean à Bahreïn. Il n’empêche que ça fait toujours froid dans le dos de les revoir. Si cela n’a duré que 28 secondes, la narration de Netflix vient nous rappeler que chaque millième de seconde, au cœur des flammes, devient de longues heures. Un drame encore plus tragique qu’il est raconté en parallèle des tractations des pilotes Haas, Grosjean et Magnussen, qui ne reverront finalement pas les circuits de F1 en 2021.

#5 - Le discours inspirant de Lewis Hamilton

Vainqueur de l’édition 2020 de F1, le Britannique clôt cette troisième saison avec un discours extra-sportif et politisé, racontant en substance l’ascension d’un gosse des quartiers du nord de Londres, de l’ombre de la galère à la lumière des podiums de Formule 1 et, surtout, dénonçant le racisme auquel lui-même a été confronté et contre lequel il se bat, à chaque Grand Prix, dans une monoplace noire en soutien au mouvement Black Lives Matter.

À voir aussi sur sports :