AccueilCulture sport

À Caen, Orelsan inspire un chant de supporters

Publié le

par Lucie Bacon

Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Présent au Stade D'Ornano samedi, le rappeur a eu la chance de découvrir qu'un de ses morceaux avait inspiré un chant de fans.

Journée bien chargée samedi pour Orelsan : de retour sur ses terres, à Caen, le rappeur a profité d'être au Stade D'Ornano pour faire tout ce que rêverait de faire un supporter dans son stade. Il a chanté sur la pelouse, il a donné le coup d'envoi de la rencontre, il a tourné un clip à la mi-temps et il a même commenté le match en direct sur Prime Video, au début de la seconde période. 

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Il a également ajouté au micro de La Chaîne L'Équipe qu'il était à la base venu en espérant jouer, mais les règlements du foot pro en ont décidé autrement. Ça n'aurait pas pu être pire pour Malherbe de toute façon, puisque le club bas-normand a une nouvelle fois perdu, face au Paris FC, dégringolant à la 15e place du classement de Ligue 2.

Chargement du twitt...

S'il a fait plaisir au public caennais sur place avec ce show, Orelsan a lui aussi eu une belle surprise : il a pu voir le kop caennais lui rendre un vibrant hommage, avec une reprise de "La terre est ronde" :

"Au fond, j’aime le Stade Malherbe,

Je ne sais pour quelle raison.

Non seulement on ne fait que de perdre,

Mais en plus on perd à la maison."

Chargement du twitt...

La semaine dernière, Orelsan avait confié à Ouest-France qu'il se verrait bien avoir un rôle important à Malherbe, lui qui échange déjà souvent avec la direction en place à Caen :

"Je m’entends bien avec le staff, j’aime bien parler aussi avec Olivier Pickeu [le président du SMC], et je suis content de faire des trucs avec le Stade. Je ne sais pas vraiment quoi encore, Pierre-Antoine Capton [le principal actionnaire du SMC] a dit qu’il me verrait bien jouer un rôle d’ambassadeur, mais ça me dit bien de faire partie de l’aventure. Malherbe, c’est mon club de cœur, un point central de la ville, et j’ai envie de me recentrer à Caen, où je passe déjà les deux tiers de mon temps."

À voir aussi sur sports :