AccueilCompétition

Pourquoi vous devez (absolument) vous réveiller à 3h du mat pour regarder les NBA Finals ?

Publié le

par Abdallah Soidri

© Konbini Sports

Une finale à ne pas manquer.

On y est ! Après une saison plus dense que jamais et une campagne de playoffs inédite et pleine de surprises, place aux Finales NBA. À l’affiche, les Bucks du "Greek Freak" Giannis Antetokounmpo face aux Suns de la future star Devin Booker. Une bataille entre deux franchises qu’on n’attendait pas à ce niveau, mais qui méritent largement leur place après leurs parcours parfaitement négociés. Une finale à suivre à tout prix dès cette nuit, à 3 heures du matin, et on vous dit pourquoi. Mettez vos réveils !

Une finale indécise

Difficile avant le coup d’envoi du match 1 de déterminer qui des Bucks ou des Suns vont soulever le trophée Larry O’Brien, au plus tard le 23 juillet prochain. Sur le papier, aucune des deux équipes ne semble prendre le dessus sur l’autre. D’un côté, on a la superstar Giannis Antetokounmpo et ses (très) solides lieutenants Khris Middleton et Jrue Holiday ; de l’autre, l’un des meilleurs meneurs de l’histoire en la personne de Chris Paul et les visages du futur avec Devin Booker et Deandre Ayton. Autour d’eux, des role players capables de se sublimer quand les circonstances l’exigent (Lopez, Crowder, Saric, Payne…).

On ne pourra pas non plus compter sur le critère de l’expérience pour départager les deux franchises. Seul un joueur sur les deux rosters a déjà disputé une finale NBA. Il s’agit de Jae Crowder (Suns), qui avait joué les 6 matches de la finale 2020 avec le Heat contre les Lakers (défaite 4-2). Mais cette inexpérience globale dans les deux rangs est aussi un atout dans cette finale où les joueurs donneront tout pour décrocher leur première bague de champion.

Un joueur majeur sacré

Si on n’est pas un fan des Bucks ou des Suns, il est assez difficile de prendre parti pour l’une des deux équipes. Alors on peut se raccrocher aux belles histoires, notamment celle du couronnement d’un joueur majeur à la fin de cette finale. À Phoenix, Chris Paul peut enfin décrocher la bague de champion après laquelle il court depuis tant d’années. Considéré comme l’un des meilleurs à son poste, le Point God a enfin l’occasion de "valider" son statut en emmenant les Suns au bout.

Mais en face, Giannis Antetokounmpo entend bien convertir l’essai à la première tentative. Malgré son jeune âge (26 ans), le Grec est programmé pour régner sur la Ligue dans les années à venir. Et le plus tôt sera le mieux. Cela viendrait valider l’ascension phénoménale et linéaire de celui qui n’a eu de cesse de progresser depuis son entrée en NBA. MIP, deux fois MVP et une fois meilleur défenseur de l’année, il ne manque que le titre suprême au Greek Freak pour en faire, déjà, l’un des meilleurs joueurs de l’histoire.

Assister au début d’une dynastie ?

Si les Bucks sont sacrés champions NBA dans les prochains jours, on peut potentiellement assister au début d’une dynastie. Souvent placés mais jamais gagnants, les joueurs de Milwaukee peuvent s’installer durablement en haut de la NBA en cas de victoire finale contre les Suns. Avec un noyau dur Antekounmpo-Middleton-Holiday dans la force de l’âge (28 ans de moyenne), l’avenir peut être des plus radieux dans le Wisconsin, à condition pour cette équipe de remporter les 4 matches nécessaires à un premier titre depuis 1971.

Un postulat plus difficile à assumer pour les Suns, mais "rien n’est impossible", dirait Kevin Garnett. Comme les Pistons au mitan des années 2000 ou les Spurs entre 2003 et 2014, la franchise de l’Arizona peut bénéficier de son identité de jeu, d’un effectif jeune et prometteur et du bon travail du coach Monty Williams pour perdurer au sommet, malgré le fait d’être engagée dans la Conférence Ouest, la plus relevée de la Ligue. Et transformer les Suns en valeur sûre de la NBA, à l’instar des Bulls, des Lakers ou des Celtics, des franchises qui s’y connaissent en dynastie.

Calendrier des Finales NBA :

Match 1 : dans la nuit du 6/07 au 7/07, 3 heures du matin

Match 2 : dans la nuit du 8/07 au 9/07, 3 heures du matin

Match 3 : dans la nuit du 11/07 au 12/07, 2 heures du matin

Match 4 : dans la nuit du 14/07 au 15/07, 3 heures du matin

Match 5 (si nécessaire) : dans la nuit du 17/07 au 18/07, 3 heures du matin

Match 6 (si nécessaire) : dans la nuit du 20/07 au 21/07, 3 heures du matin

Match 7 (si nécessaire) : dans la nuit du 22/07 au 23/07, 3 heures du matin

À voir aussi sur sports :