AccueilCompétition

Pour éviter des annulations de match, la NFL met la pression sur les joueurs non vaccinés

Publié le

par Konbini Sports

MIAMI, FLORIDA – FEBRUARY 02: Patrick Mahomes #15 of the Kansas City Chiefs reacts during the fourth quarter against the San Francisco 49ers in Super Bowl LIV at Hard Rock Stadium on February 02, 2020 in Miami, Florida. (Photo by Mike Ehrmann/Getty Images)

En touchant directement au portefeuille des joueurs.

La NFL est prête à tout pour minimiser les chances d’avoir des matches reportés à cause du Covid la saison prochaine. Dans cette optique, la ligue va mettre la pression sur les franchises et les joueurs en infligeant des amendes en cas d’annulation de match sans possibilité de report, rapporte notamment le Philadelphia Inquirer.

Concrètement, si des cas de Covid se présentent chez des joueurs non vaccinés d’une équipe, et que cela conduit à l’annulation d’un match, aucun joueur des deux équipes devant s’affronter ne sera payé, stipule un mémo du commissionnaire Roger Goodell adressé mardi dernier aux 32 franchises de la NFL. Et si cela ne suffisait pas, l’équipe où les cas de Covid seraient apparus sera tenue comme responsable des pertes financières pour les deux parties.

Pour justifier sa politique, la ligue s’appuie sur les chiffres du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et sur les rapports des hôpitaux : "Plus de 97 % des nouveaux cas et pratiquement toutes les hospitalisations concernent des personnes non vaccinées."

La manière de faire de la NFL, d’inciter à la vaccination, sous peine de sanctions financières, ne passe pas auprès de tous. Alors que 85 % des joueurs ont déjà reçu une dose, certains parmi eux, comme la star des Arizona Cardinals DeAndre Hopkins, dénoncent une sorte d’injonction vaccinale :

"Je ne pensais pas dire ça un jour, mais être mis dans une position dans laquelle je peux causer du tort à mes coéquipiers parce que je ne veux pas avoir le vaccin me fait me questionner quant à mon avenir en NFL", a tweeté dans un premier temps le wide receiver avant de supprimer son tweet et d’écrire par la suite "Liberté ?"

À voir aussi sur sports :