AccueilCompétition

On vous a demandé quelle défaite de votre équipe préférée a été la plus dure à encaisser

Publié le

par Konbini Sports

BERLIN – JULY 09: Zinedine Zidane of France walks past the World Cup trophy after being sent off during the FIFA World Cup Germany 2006 Final match between Italy and France at the Olympic Stadium on July 9, 2006 in Berlin, Germany. (Photo by Martin Rose/Bongarts/Getty Images)

On aurait pu classer les pires défaites de l'histoire du sport, mais on a préféré vous demander quelle était la plus douloureuse.

Cette semaine, on a décidé de remuer le couteau dans la plaie (et tant pis si elle était refermée) en vous demandant quelle défaite de votre équipe préférée a été la plus dure à encaisser ? Chaque supporter en a forcément une (ou plusieurs) et se rappelle exactement ce qu'il faisait et dans quel était à ce moment-là.

Chargement du twitt...

Pour beaucoup d'entre vous, les finales perdues sont des souvenirs douloureux. Par exemple, les défaites de l'équipe de France de foot et de rugby en 1999, 2006, 2011 2016 ne sont toujours pas passées.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

© Konbini Sports

© Konbini Sports

Idem pour les supporters de clubs, pour qui les échecs en finale font partie des pires souvenirs. À ce jeu, l'OM tient une bonne place avec ses trois finales de C3 perdues (1999, 2004, 2018).

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

© Konbini Sports

© Konbini Sports

© Konbini Sports

© Konbini Sports

En dehors de ces grands rendez-vous ratés avec l'histoire, le cœur du fan retient ces matchs passés à la postérité pour un fait de jeu, une performance individuelle ou un exploit collectif, et qui rend la peine encore plus difficile à atténuer malgré le poids des années.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

© Konbini Sports

© Konbini Sports

© Konbini Sports

© Konbini Sports

Enfin, toujours un mot pour rire.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

À voir aussi sur sports :