AccueilCompétition

On a discuté avec Deborah Mayer, fondatrice d’Iron Dames, la première écurie automobile féminine

Publié le

par Eve Chenu

Avec Iron Dames, qui concourt aux 24 Heures du Mans, l’entrepreneuse lutte pour l’inclusion des femmes dans le sport automobile.

On a discuté avec Deborah Mayer, fondatrice d’Iron Dames, la première écurie automobile féminine

© Iron Dames

Pilote, ambassadrice Ferrari et présidente de la Commission FIA’s Women in Motorsport, Deborah Mayer cumule les casquettes dans le milieu automobile. Une passion découverte sur le tard, qu’elle tente aujourd’hui de partager avec d’autres femmes. Car si le secteur demeure largement dominé par les hommes, l’entrepreneuse compte bien faire bouger les lignes.

Avec Iron Dames, première écurie automobile 100 % féminine née en 2018, Deborah Mayer promeut la place des femmes dans le sport auto : "Pas seulement les femmes pilotes, mais plus généralement les femmes actives à différents niveaux dans le sport automobile : les femmes ingénieures, travaillant dans le marketing ou encore mécaniciennes."

© Iron Dames

Un projet qui lui tient particulièrement à cœur : "C’est un peu le reflet de ma propre expérience de carrière. J’ai évolué dans le domaine de la finance, de la banque d’affaires et de la banque privée et, moi-même, à mes débuts, j’étais souvent l’une des rares femmes dans un cadre principalement masculin. Quand j’ai découvert le sport automobile, j’ai voulu donner un coup de main aux femmes, les aider à percer et leur montrer qu’elles pouvaient être compétitives à tous les niveaux." D’autant que, comme le rappelle la pilote, cette discipline "fait partie des trois sports – avec l’équitation et le sport nautique – où il n’est pas question de force physique, et qui peut donc être tout à fait mixte".

Iron Dames aux 24 Heures du Mans

Deborah Mayer souhaite "susciter des vocations" et "montrer à des femmes talentueuses qu’elles ont toutes les cartes en main pour être les plus performantes sur le circuit". Un défi qu’Iron Dames relèvera les 11 et 12 juin prochains, à l’occasion des 24 Heures du Mans.

Trois pilotes de l’écurie, Sarah Bovy, Michelle Gatting et Rahel Frey, participent en effet au championnat. Leur préparation, de très longue haleine, a débuté dès la fin de l’édition précédente et s’est inscrite dans la durée. Entre entraînements physiques et techniques, télémétrie et discussions avec les ingénieurs, les pilotes ont enchaîné les championnats. "Motivées par la compétition à venir et heureuses de pouvoir retrouver le public de fans et supporters", elles devront désormais faire leurs preuves sur le circuit. Neuvièmes en catégorie LMGTE Am lors des précédentes éditions, elles visent désormais le top 5.

© Iron Dames

À voir aussi sur sports :