AccueilCompétition

La première gagnante de Paris-Roubaix a reçu la même prime que son homologue masculin

Publié le

par Konbini Sports

© Éric Lalmand/Belga/AFP/Belgium OUT

Un pas de plus vers l’égalité femmes-hommes.

Ce samedi, la "reine des classiques cyclistes" a trouvé sa première reine en la personne de Lizzie Deignan. Grâce à sa victoire sur les pavés pour la toute première édition féminine du Paris-Roubaix, la coureuse britannique a reçu des organisateurs une prime de 1 535 euros, soit… 20 fois moins que les 30 000 euros reçus par Sonny Colbrelli, vainqueur de l’épreuve masculine. Une forte disparité que Trek-Segafredo, l’équipe de Deignan, a décidé de combler en complétant la différence, révèle Franceinfo.

Chargement du twitt...

Ses coéquipières Elisa Longo Borghini et Audrey Cordon-Ragot, respectivement 3e et 8e de l’épreuve, bénéficient également d’un alignement de leur prime sur celle des hommes, et toucheront donc autant que les hommes ayant fini à une position identique : respectivement 15 000 euros et 1 300 euros.

Dans une déclaration à Franceinfo, le service communication explique sa démarche : "Les femmes méritent autant que les hommes, et Trek-Segafredo s’est donc engagé à ce que ses coureurs et coureuses perçoivent les mêmes primes, en espérant qu’à l’avenir, les organisateurs versent des prix équivalents."

À voir aussi sur sports :