AccueilCompétition

Ces sports étonnants qui ont disparu des Jeux olympiques

Publié le

par Julie Morvan

Le tir à la corde, à Paris en 1900 (© Olympics.org)

Il y en a qu’on serait vraiment curieux de revoir aujourd’hui.

Les JO de Tokyo approchent à grand pas (de course, bien entendu). Initialement prévus en 2020, ils avaient été reportés à cet été à cause de ce satané virus. Du coup, en attendant, on a eu le temps de réfléchir et on s’est posé cette question : quelles sont les disciplines qui étaient pratiquées aux JO jadis et qu’on ne voit plus aujourd’hui ?

Le tir à la corde

Eh oui, avant d’être un jeu pratiqué en colonie de vacances (foulard jaune vs. foulard rouge, on connaît), c’était une véritable discipline olympique. Intitulée "Tug of War" en anglais, elle a été pratiquée à cinq reprises depuis les Jeux olympiques de France en 1900.

On vous laisse admirer les athlètes en costumes blancs de l’époque sur ce cliché. Le plus impressionnant, c’est qu’ils avaient carrément les pieds enfoncés dans des tranchées creusées dans la terre !

La pelote basque

Elle n’a été jouée qu’une seule fois en compétition, en 1900. Petit canard des Jeux olympiques, seulement deux équipes s’y étaient inscrites et n’ont même pas joué. En revanche, une Fédération internationale de pelote basque a vu le jour 30 ans plus tard… Et ça, on est prêt à parier qu’on vous l’apprend.

© Le Sport universel illustré/Wikimedia Commons

Le parcours d’obstacles à la nage

Un parcours d’obstacles mêlant course et nage. Apparue pour la première et la dernière fois à Paris en 1900, l’étape de la course dans l’eau s’est déroulée… dans la Seine. Les athlètes ont dû parcourir 200 mètres en plongeant sous des bateaux. On a très envie de la remettre au goût du jour, juste pour voir les nageurs escalader les montagnes de trottinettes électriques abandonnées sous l’eau.

"Les épreuves de natation. Le début d’une course", 1900. (© Site officiel des Jeux olympiques)

Le tir sur pigeons

Rien ne va dans l’intitulé de cette épreuve. Heureusement, elle n’a eu lieu qu’une seule fois, en 1900 à Paris. Le but était de tirer sur des pigeons en plein vol… Une compétition bien macabre, qui marque l’unique fois où des animaux auront été tués volontairement lors des Jeux olympiques.

"Grand Prix de l’Exposition au Tir aux Pigeons, Cercle du Bois de Boulogne", 1900. (Jules Beau/Gallica)

Le plongeon en longueur

Pas étonnant qu’il ait été supprimé, celui-là. Il consistait à plonger et se laisser flotter pour aller le plus loin possible, aussi immobile qu’une planche de bois… On a vu plus passionnant.

Il a connu son heure de gloire au début des années 1900 avant d’être de plus en plus critiqué. Le New York Times avait par exemple décrit la compétition comme un événement où les athlètes "se jettent lourdement dans l’eau et flottent comme des icebergs".

© Louis de B. Handley/Wikimedia Commons

Les amateurs de sport ont donc redoublé d’inventivité au siècle dernier. Cette année, on est beaucoup moins exigeants : on croise juste les doigts pour que les Jeux aient bien lieu… Même si on a aussi hâte de découvrir la nouvelle discipline qui fait son entrée cette année, le freestyle en BMX.

À voir aussi sur sports :